Frelon futé et drôles d'insectes

septembre 06, 2019

Abeille pollen

Les abeilles et la pollinisation

La pollinisation désigne la fécondation indispensable à la reproduction sexuée des plantes à fleurs. Elle correspond au transport des grains de pollen produits par les organes mâles de la plante (anthères) vers les organes femelles (stigmates). Le vent, certains oiseaux, certains petits rongeurs mais surtout des insectes assurent ce service. Le peuple des pollinisateurs est avant tout constitué des insectes et essentiellement des abeilles sauvages ou domestiques.

Une abeille peut :
- stocker sur 1 seule de ses pattes postérieures 500 000 grains de pollen
- visiter en une 1 heure 250 fleurs !


C’est dire à quel point elle joue un rôle majeur dans la pollinisation. Ainsi, sur les 100 espèces de plantes alimentaires les plus cultivées dans le monde, 71 seraient pollinisées uniquement par les abeilles. abeille contente

 

Dans la famille des pollinisateurs, les insectes sont les champions. Les papillons, les mouches, les bourdons, les moustiques… se nourrissent de nectar et participent ainsi activement à la pollinisation. Mais ce sont surtout les abeilles qui assurent le meilleur transport des grains de pollen de fleur en fleur.

Malheureusement, les populations de pollinisateurs sont en nette régression dans les pays industrialisés. L’usage fréquent de pesticides, la disparition de leurs lieux de nidification, tels que les haies et les bosquets, et la raréfaction des plantes sauvages riches en nectar contribuent à leur déclin rapide.

 

Pour avoir de belles récoltes et des produits de qualité supérieure, les producteurs de fruits et légumes demandent de plus en plus souvent aux apiculteurs d'installer leurs ruches dans leurs vergers ou potagers, au moment de la floraison.
Bien que rémunérés pour cela, les apiculteurs hésitent aujourd'hui à effectuer ces transhumances, notamment dans les champs de grande culture comme le tournesol ou le colza : en effet, les abeilles y sont parfois exposées à des environnements dangereux pour leur santé du fait de la présence de produits phytosanitaires souvent toxiques à plus ou moins long terme.

Sans abeilles, notre régime alimentaire deviendrait très monotone. Dans la pire des hypothèses, en dehors des céréales et du riz, il ne resterait plus grand chose pour ravir nos papilles. Sans oublier bien sûr que nous n’aurions plus de miel ! La prise de conscience est donc essentiel.

miel     fruits

 

Les abeilles : clé de voûte de notre sécurité alimentaire

Une alimentation saine dépend de la santé des pollinisateurs. Il suffit de quelques chiffres pour s’en rendre compte :
  • 75 % de la production mondiale de nourriture dépend des insectes pollinisateurs.
  • Entre 60 et 90 % des plantes sauvages ont besoin d’insectes pollinisateurs pour se reproduire.
  • 265 milliards de dollars : c’est la valeur estimée du service rendu par la pollinisation dans le monde.

abeille pollen

Et pourtant, les pollinisateurs disparaissent:
  • Les populations d’abeilles domestiques ont chuté de 25 % en Europe entre 1985 et 2005.
  • Ces derniers hivers, la mortalité de ces populations était de 20 % en moyenne en Europe, voire de 53 % dans certains pays.

Les principales raisons de la disparition des abeilles:

Elles sont multiples et s’entretiennent les unes les autres : dérèglements climatiques, nouveaux virus et agents pathogènes, acariens , parasites, disparition des habitats naturels en raison des monocultures et, bien évidemment, traitements phytosanitaires.

 

Pesticides : une toxicité avérée:

Ralentissement du développement, malformations, perte d’orientation (les abeilles ne retrouvent plus leur ruche), incapacité à reconnaître les fleurs, affaiblissement des défenses immunitaires…  L’utilisation de pesticides impacte les populations de pollinisateurs. Sans oublier que ces derniers sont exposés aux risques des cocktails chimiques. En effet, les abeilles peuvent se nourrir de pollen contenant jusqu'à sept pesticides différents !La toxicité d’un contact direct n’est pas niée par les fabricants, mais les résidus de pesticides que l’on retrouve ensuite dans le nectar, le pollen et même l’eau des plantes traitées présentent également un danger mortel pour les pollinisateurs. Sans compter les effets d’une exposition répétée à de faibles doses…
pesticide
Le message est clair: sensibiliser pour mieux agir et cela depuis le plus jeune âge ! N'hésitez pas à faire passer cette leçon de vie à travers des choses ludiques, comme la visite de ruches authentiques ou des jouets pédagogiques à l'effigie des abeilles. Profitez de la rentrée des classes d'ici quelques semaines pour offrir un sac à dos rigolo à votre petite tête blonde, qui lui fera penser à ces insectes en voie de disparition et éveillera son sens critique et empathique sans même qu'il s'en aperçoive!
sac à dos abeille

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Tu aimes les animaux en peluche ?

Pourquoi choisir Peluches-Animaux ?